samedi 30 juin 2007

Mon testament

Alors apparemment le niveau d'alarme anti-terroriste est à son plus haut niveau à Londres. Après une voiture bourrée d'explosifs garée au centre-ville, un camion en flammes vient de percuter un terminal de l'aéroport de Glasgow. Comme je vais à Londres dans pas moins de 3-4 jours, j'ai pensé qu'il serait bon de rédiger ici mon testament.

Oh! J'entends déjà les mauvaises langues: mais qu'est-ce qu'elle a à écrire son testament, elle ne possède rien d'intéressant de toute façon à part sa nouvelle caméra numérique et son enregistreuse miracle qui transforme les paroles en texte mais dont elle ne sait pas comment se servir; et puis de toute façon elle cherche seulement à se rendre intéressante et à écrire des conneries sur son blogue.

C'est pas faux. Mais pensez-y: si vous ne me lisiez plus jamais, mon dernier post aura été à propos de foot! Et ça, je ne peux pas accepter. Même si Zidane est impliqué là-dedans.

Alors voici:

1. Si jamais on retrouve les pages de mon roman inachevé (David Topperfield) et que, je ne sais pas, Gallimard décide de le publier, je voudrais y rajouter une dédicace: À tous les hommes qui m'ont aimée.

2. Si je vous dois de l'argent, soyez indulgent, je suis morte.

3. Et non, je n'aurais pas voulu que mon enterrement se transforme en gros party où tout le monde est heureux et se saoule la gueule en disant :" elle aurait aimé ça que nous la fêtions comme elle fêtait la vie". Vous serez tristes. Compris?

4. Je veux être enterrée avec tous mes vêtements et toutes mes chaussures.

5. Si jamais un journal/magazine quelconque pour lequel j'ai travaillé écrivait ma nécrologie, ne les laissez surtout pas mettre : "elle fut une excellente chroniqueuse beauté". Je donnerai des coups de pieds dans mon cercueil.

Voilà pour l'essentiel. Pour le reste, si jamais je survis, je vous dis: rendez-vous sur mon blogue, d'où je vous rapporterai toutes mes pérégrinations en Europe de l'Est dans les futures semaines. Peut-être même aurez-vous quelques photos à l'appui, par exemple quand je tenterai de traire une chèvre chez mes grands-parents (si amusant!) ou que je poserai bras dessus- bras dessous avec le grand pont de Dubrovnik (si joli!). Et comme je suis une vraie chmournaliste, je tenterai de vous rapporterai quelques clichés volés de faces de Polonais. À quoi ça ressemble un Polonais d'extrême-droite qui a voté pour les frères Kaszcynski? La réponse dans mon prochain billet.

4 commentaires:

muta a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
muta a dit…

Il est où ton testament. Tu nous rases les oreilles avec tes dernières volontés, comment ceci et cela devra se passer. En plus tu précises que personne n'aura tes vêtements. Mais en tant que testament, rien. À qui lègues-tu ta fortune, chère, et tes diamants et la balance de tes impôts à payer? Qui va hériter de la maison, du chalet, du luminaire pas encore posé, de ta mousse à cheveux et de ta bicyclette bleue?
Moi, personnellement, je me propose pour la mousse à cheveux et les diamants.

Lady N a dit…

It's true... what about all those boxes of beauty products tucked under your bed?

VdeB. a dit…

Je sais que t'es revenue, alors écris maintenant, ÉCRIS !!!